Flag ! reçu à la DILCRA

By on octobre 10, 2016

DILCRAUne délégation de Flag !, composée de son président, Mickaël BUCHERON et de son vice-président, Alain PARMENTIER, était reçue ce mercredi 5 octobre 2016  à la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA)  par monsieur  Gilles CLAVREUL, Préfet et Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et monsieur Yohann ROSZÉWITCH, Conseiller lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT.

Créé en février 2012, cet organisme rattaché auprès des services du Premier Ministre depuis le 26 novembre 2014, est chargé de concevoir, de coordonner et d’animer la politique du gouvernement en matière de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Elle exerce un rôle de conseil et d’animation auprès des ministères.

Depuis juillet 2016, la DILCRA a étendu son champ d’action en intégrant la lutte contre l’homophobie dans ses missions.  Une décision répondant à l’attente de nombreuses associations LGBT dont Flag ! qui avait en 2014 regretté dans un courrier adressé auprès du Premier ministre le fait que la DILCRA ne se préoccupe que des seules situations de racisme et d’antisémitisme en France et le choix d’ériger en grande cause nationale « seulement le « racisme et l’antisémitisme » laissant à penser qu’il existait aux yeux de l’État et des Français des actes discriminatoires plus graves que d’autres.

Durant cet entretien, Flag ! a pu longuement expliquer les actions qu’elle menait depuis 15 ans dans les services de police et de gendarmerie avec depuis quelques années le soutien plus appuyé du ministère de l’intérieur.

Le président a longuement rappelé la spécificité de notre association professionnelle, créée initialement pour soutenir et accompagner nos collègues victimes de LGBT-phobies, mais qui, face à la forte demande du public LGBT, a développé un travail d’alerte auprès des services de police et de gendarmerie lorsque des témoignages nous faisaient part de comportements homophobes ou transphobes de certains policiers ou de gendarmes.

Flag ! a ensuite développé les différents projets pour lesquels la DILCRA pourrait apporter son aide et son appui, comme par exemple :

  • la mise en place d’un service d’accueil à Paris (pour commencer) dédié aux victimes LGBT ;

  • la mise en œuvre de nos préconisations sur l’accueil des personnes trans dans les services de police et de gendarmerie, précisant qu’actuellement aucune consigne n’est clairement définie sur ce sujet laissant à la discrétion de chaque fonctionnaire ou militaire le soin de réagir et de se comporter à sa guise.

Flag ! a une nouvelle fois relevé l’importance d’une communication institutionnelle des chiffres de l’homophobie et de la transphobie rappelant qu’actuellement et seulement depuis 3 ans, ces chiffres ne sont communiqués qu’à l’occasion de notre assemblée générale annuelle. Une telle communication offrirait une meilleure couverture médiatique et ouvrirait -peut être – les yeux à celles et ceux doutant encore de la réalité des LGBT-phobies en France en 2016 notamment depuis le vote de la loi ouvrant le mariage pour tous.

Enfin, pour Flag !, la DILCRA pourrait s’impliquer pour qu’une politique commune soit menée en faveur de la promotion des diversités dans les polices européennes.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *