Flag ! présent à la cérémonie d’hommage rendue aux deux derniers condamnés au bûcher pour homosexualité

By on octobre 19, 2014
Exécution des gayA l’invitation de Anne HIDALGO, Maire de Paris, une délégation de Flag !, représentée par son président Mickaël Bucheron, participait ce samedi 18 octobre 2014 à l’angle des rues Montorgueil et Bachaumont à Paris 2ème, à la cérémonie d’hommage rendue aux deux derniers condamnés au bûcher pour homosexualité.
.
En présence de Catherine VIEU-CHARIER, Adjointe à la Maire de Paris chargée de la Mémoire et du Monde Combattant, Correspondant Défense, d’Hélène BIDARD, Adjointe à la Maire de Paris chargée de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits de l’Homme et de Jacques BOUTAULT, Maire du 2ème arrondissement, conseiller de Paris, une plaque commémorative était dévoilée en hommage à Bruno LENOIR et Jean DIOTcondamnés pour homosexualité et brûlés en Place de Grève le 6 juillet 1750.
.

Discours de madame HIDALGO, Maire de Paris

J’inaugure aujourd’hui la plaque honorant la mémoire du dernier couple exécuté parce qu’homosexuel. Le 4 janvier 1750, Bruno Lenoir et Jean Diot étaient arrêtés avant d’être condamnés à mort, pour être exécutés quelques mois plus tard. C’est bien à Paris que cette infamie a eu lieu et c’est à Paris que nous affirmons aujourd’hui que plus jamais notre ville n’acceptera la moindre forme d’homophobie.

Il est de notre devoir de nous souvenir de l’horreur qu’eurent à affronter les couples homosexuels pendant des siècles. Nous ne pouvons pas oublier la souffrance que subirent ceux qui n’avaient pas commis d’autre crime que celui d’aimer, ni nier les persécutions dont ils furent la cible. Nous ne pouvons pas non plus nous détourner des chiffres terribles révélant que l’homosexualité est encore considérée comme un crime ou un délit dans près de 80 Etats, et demeure passible de la peine de mort dans 11 d’entre eux.

Lentement, en luttant contre les conservatismes, en bousculant les frilosités politiques, notre pays a conquis d’authentiques progrès. Il a adopté, il y a un an et demi, une loi autorisant enfin les couples de même sexe à se marier. Ce fut un grand moment, au cours duquel nous avons collectivement honoré les belles valeurs de notre République. Mais aujourd’hui, nous devons avec lucidité et détermination, œuvrer à la neutralisation d’une homophobie qui n’a pas disparu. Parfois revendiquée de façon insupportable, parfois distillée de façon insidieuse et sournoise, elle demeure un poison destructeur au sein de nos sociétés et constitue un très lourd fardeau pour des centaines de milliers de couples. Les avancées juridiques obtenues au cours des décennies passées ne doivent pas masquer la réalité du quotidien vécu.

Aujourd’hui, notre mobilisation ne doit donc pas faiblir car vivre son identité sereinement est un droit inaliénable. Parce que l’égalité entre tous les citoyens doit demeurer une priorité absolue, nous ferons tout pour que la recrudescence des propos et violences homophobes, à laquelle nous assistons régulièrement, soit endiguée. Aux persécutions d’antan, nous voulons opposer la victoire de la liberté et de la tolérance. Notre ouverture et notre diversité sont notre plus grande force. Paris ouvrira toujours grands ses bras à tous ceux qui veulent s’aimer.

Maire du 2èmeDiscours Maire de ParisDévoilement de la plaqueHommage Recueillement Echange avec la Maire de Paris

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *